Covid : les erreurs quotidiennes à éviter

La Covid, nous le savons qu’il est un virus qui ravage l’humanité et pourtant, malgré ses dégâts beaucoup n’ont pas encore appris. En effet, il y a plusieurs erreurs fréquentes dans la gestion de l’urgence sanitaire au quotidien. Et pour ça, la responsabilité n’incombe pas seulement aux gouvernements, mais aussi aux personnes, qui portent une grande part de responsabilité dans la propagation du virus.

À mesure que les informations sur le virus évoluent, il y a tellement d’informations contradictoires disponibles ; ce qui fait que certaines personnes se sentent submergées par les données et peuvent choisir d’ignorer toutes les précautions au lieu de les trier logiquement. Ce virus est là pour une affaire de long terme. Pour  cette raison, vous devez soupeser les risques par rapport aux avantages. Restez à jour dans les directives locales et nationales, mais pour éviter l’épuisement professionnel, limitez votre consommation de nouvelles liées à la COVID. Et pour traverser cette pandémie au plus haut point, ne manquez pas ces choses que vous ne devriez jamais faire pendant la pandémie de coronavirus.

Découvrons tous ensemble les erreurs quotidiennes à éviter pendant cette pandémie de Covid.

Découvrez aussi : Peut-on allaiter confortablement son enfant dans une écharpe de portage bébé ? 

1.      Les jeunes et les rassemblements

Parmi les plus méprisants du Covid, on a les jeunes sans doute ; du fait que le virus n’a pas de conséquences particulièrement lourdes sur eux. Ils sont les protagonistes des rassemblements ; à de nombreuses reprises, ce sont les mineurs qui ignorent la règle de base de la distanciation sociale. Les jeunes ont souvent l’impression qu’ils peuvent se mélanger librement avec leurs pairs, car ils savent qu’ils ne sont pas à haut risque. Ensuite, ils rendront visite à leurs grands – parents et seront plus prudents avec eux ; mais pas autant qu’ils le devraient puisqu’ils se sont mélangés librement avec leurs pairs. »

2.      Le virus pris à la légère

les conséquences du covid

Mais la tentation de baisser la garde n’affecte pas que les enfants. Parce que c’est plus calme. Surtout en plein air. Mais le virus est inodore et est inhalé sans le savoir. Cela conduit à desserrer les freins des précautions, puis à penser pouvoir se livrer à encore plus d’imprudences. Malheureusement, ce n’est pas le cas. Le moment actuel est pourtant semé d’embûches, la diffusion de variantes ne permet pas la légèreté. C’est précisément pour cette raison que l’assouplissement des restrictions devrait s’accompagner ; au contraire, d’une attitude encore plus prudente.

Cependant, on ne vous demande pas de vous enfermer dans la maison, mais de sortir le moins possible. A toujours suivre les précautions anti-contagion quotidiennes. D’autant plus lorsque vous passez du temps avec d’autres personnes, chez un ami, à l’intérieur ou à une table de restaurant en plein air. Le divertissement n’est pas interdit, à condition de jouer de manière responsable.

Découvrez aussi : Le miel de Manuka : 9 bienfaits pour la santé

3.      Le mauvais masque

À présent, il faut reconnaître que les masques en tissu n’ont pas le même niveau de protection que les masques chirurgicaux, Ffp2 ou Kn95. Beaucoup continuent à les porter et, pour certaines occasions, ils peuvent même aller bien. L’important est de limiter leur utilisation puis de les laver souvent et en tout cas savoir quand il est préférable d’utiliser des dispositifs de sécurité. Si, par exemple, vous savez que vous devez rentrer à l’intérieur et rencontrer d’autres personnes, il est préférable de porter au moins un masque chirurgical. Pour être encore plus sûr, un masque en tissu peut être placé au- dessus de la chirurgie. En effet, le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC) a récemment découvert que, de cette manière, une barrière de protection encore plus efficace est créée.

Souvent, le masque ne se trompe pas, mais la manière de le porter et de le manipuler. Après un an de pandémie, nombreux sont encore ceux qui n’ont pas compris que l’appareil doit aussi couvrir le nez, en plus de la bouche. Beaucoup de ceux qui attrapent le masque par le devant, alors qu’au lieu de cela il ne faut le prendre que pour les lacets.

4.      La légèreté face au vaccin

à propos du vaccin COVID

Il y a ceux qui ont des croyances complètement fausses sur le vaccin, dans un sens ou dans un autre. Par exemple, il y a ceux qui, une fois qu’ils ont reçu les deux doses de sérum anti-Covid, s’estiment dispensés des précautions quotidiennes anti-contagion (lavage des mains, distanciation, masques). Cependant, cette affirmation est fausse pour au moins deux raisons. Premièrement, l’immunité n’est pas immédiate, suite aux injections, et la durée exacte n’est pas claire non plus. Secundo, encore faut-il comprendre si ceux qui ont été vaccinés, bien qu’ayant des anticorps et soient immunisés, peuvent encore infecter d’autres personnes. Ensuite, il y a ceux qui pensent que se faire vacciner équivaut à être infecté. Aussi des idées fausses sur la composition même des vaccins Pfizer, Moderna et AstraZeneca. Les deux premiers sont à l’ARNm, et le troisième au vecteur viral ; des technologies qui n’inoculent pas l’intégralité du virus ; ce qui veut dire qu’ils ne peuvent pas infecter.

Découvrez aussi : Pourquoi consommer des fraises ?

5.      Le modèle du fromage suisse

De même que l’efficacité des masques multicouches ou doubles est supérieure aux autres ; un système intégré de précautions fonctionne mieux qu’un seul type de remède anti-Covid. C’est ce que l’on entend par le « modèle du fromage suisse ». On en parle depuis 1990, et c’est James Reason, professeur à l’université de Manchester qui l’a créé. Le meilleur moyen d’éviter un danger, comme le Coronavirus, est de développer un système structuré de protections. Autant de barrières que possible, afin de créer autant d’obstacles que possible à l’infection. En effet, aucune barrière n’est impénétrable en soi ; mais un ensemble de protections, en revanche, peut réussir.

Découvrez aussi notre article sur le thème : Investir dans le Télétravail : Une Nécessité pour les Entreprises